Des archives témoignent de la présence d'un couvent de chanoines réguliers de Saint Augustin dès 1104. En 1165 il est fait mention d'un abbaye à Sainte-Croix puis en 1289 l'abbaye est cédée aux Frères de St Antoine qui se consacrent entre autre aux soins apportés aux personnes atteintes du mal des ardents (maladie causé par l'ergot du seigle).

En 1585 le monastère est incendié et pillé par les Huguenots durant les guerres de religion et restera en très mauvais état pendant des décennies ...

Le projet d'en faire un séminaire va entraîner des travaux importants vers 1689, mais ce projet n'aura qu'un temps et le monastère va entrer dans l'oubli jusqu'à la révolution où il est vendu à la famille Grangier.

Puis en 1872 les Dames de la Providence prendront possession du site et accueilleront des orphelines et des jeunes filles pauvres des environs. Elles leur donneront une éducation et les feront travailler dans une fabrique d'ouvraison de la soie toute proche sur les bords de la Sûre ...

Après son passé riche en évènement, le monastère s'est reconverti en un centre international de rencontres et peut héberger plus de 50 personnes. Des concerts y sont organisés ainsi que diverses manifestations.

Son jardin botanique qui comprend des plantes médicinales et aromatiques a été rénové en 2011.


Sainte-Croix

en Diois

Mairie

Le Monastère